1186161

 

L'histoire (4ème de couverture) : Tom a onze ans.
Sa mère vingt-quatre. La vie n'est pas facile pour eux, et Tom doit souvent se débrouiller seul. Quand les placards sont vides, il visite les potagers des voisins, vole les carottes, les pommes de terre et mitonne des petits plats pour sa mère et lui. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où s'approvisionner, Tom tombe sur Madeleine, une vieille dame couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, sans pouvoir se relever.
Tom lui vient en aide. Et, en s'occupant d'elle, il comprend que même si la vie n'est pas simple, elle est plus joyeuse à plusieurs.

Caractéristiques :

Broché: 260 pages

Editeur : Calmann-Lévy (6 janvier 2010)

Langue : Français

ISBN-10: 2702140637 ISBN-13: 978-2702140635

 

Mon avis : C'est encore une bien jolie histoire que Barbara Constantine nous offre ici. Une histoire toute simple avec des êtres cabossés par la vie que le destin va faire se rencontrer et qui, petit à petit, vont se relever et avancer. Il y a :

- Joss, 24 ans, devenue mère à 13 ans qui enchaîne petits boulots et déceptions sentimentales (Tom étant le fruit de sa toute première histoire).

- Samuel qui à peine sorti de prison n'a de cesse de retrouver (et renouer avec ?) Joss

- Madeleine, une vieille dame très seule qui vit avec son chien , son chat et ses souvenirs

- Archibald et Odette, dont on suit les péripéties "jardinières" avec beaucoup d'humour

- et enfin, le personnage central, le héros :  Tom . A 11 ans seulement, il aide sa mère à subvenir à leurs besoins, et c'est ainsi qu'il va rencontrer Madeleine alors qu'il venait chez elle pour voler quelques légumes dans son jardin !

Au fur et à mesure des chapitres, on va s'attacher tous ces personnages et cheminer avec eux le temps d'une tranche de vie.

Comme toujours avec Barbara Constantine, on (sou)rit, on est ému et, surtout, on n'a pas envie de refermer ce livre qui est rempli de bons sentiments !

Ma Note : 5/5 comme pour chacun de ses romans !

coeurs

Quelques citations :

*  Y a des questions qu'on ne se pose jamais, pour ne pas passer pour un con. Et on en reste un sacré gros, en fin de compte !

* Il a cassé un premier petit carré, l'a regardé de tous les côtés, l'a humé longuement, et enfin, l'a glissé dans sa bouche. C'était clair. Il se rappellerait toujours ce moment. Il a fermé les yeux, a laissé fondre sur sa langue la mince couche de chocolat, et quand il a senti poindre l'arôme et la texture de la framboise, il a poussé un très très long soupir.

* Madeleine a bien compris que Joss se moquait de ses peurs et de ses chagrins pour éviter qu'ils ne deviennent trop gros et ne l'anéantissent. Et elle s'est dit que ça lui aurait bien servi de savoir faire ça, en son temps. Elle aurait moins usé ses yeux à pleurer, peut-être.

* Samy (...) pose son menton sur ses genoux repliés. Regarde l'eau couler. Se laisse hypnotiser encore un peu, avant de se lever pour partir. Encore un tout petit peu... C'est si bon de regarder l'eau de la rivière passer. Ca lave la tête. Caresse le cerveau...

* Archibald arrive maintenant dans le coin des tomates. Et il tombe en arrêt.
- Good Lord!
Il a un moment d'hésitation. Essaye de se rappeler dans quel état il est allé se coucher hier soir, ce qu'il a mis dans son dernier cocktail, s'il a fumé quelque chose... Ce n'est pas tous les jours que l'on voit pousser des bocaux dans un potager.

Pour en savoir plus sur l'auteur : CLIC ICI

actu_barbara-300x225