Le Jardin des Rêveries

14 février 2019

Bonne Saint Valentin !

Je viens vous souhaiter une Joyeuse Saint Valentin. Que vous soyez en couple ou solo, c'est toujours agréable de voir flotter des petits coeurs ne serait-ce que le temps d'une journée, surtout avec l'actualité dramatique de ces derniers jours.

Celles et ceux qui me lisent depuis un moment savent à quel point je suis fleur bleue !

Pour ma part, cette journée est très particulière puisque mon Valentin est au lit avec ... la grippe !!! Je m'en vais donc jouer les garde-malades le temps qu'il se remette sur pieds.

9b03bb6ec508a35243b74a895e4df25d

(image du net)

A Celle Que J'aime

Dans ta mémoire immortelle, 
Comme dans le reposoir 
D'une divine chapelle, 
Pour celui qui t'est fidèle, 
Garde l'amour et l'espoir.

Garde l'amour qui m'enivre, 
L'amour qui nous fait rêver ; 
Garde l'espoir qui fait vivre ; 
Garde la foi qui délivre, 
La foi qui nous doit sauver.

L'espoir, c'est de la lumière, 
L'amour, c'est une liqueur, 
Et la foi, c'est la prière. 
Mets ces trésors, ma très chère, 
Au plus profond de ton coeur.

Nérée Beauchemin

Posté par Misti Cat à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 février 2019

Janvier 2019 - Bouts d'Vie

 Le mois de janvier s'est achevé ... déjà ! J'ai l'impression de commencer cette chronique mensuelle par la même phrase mais c'est un fait : le temps passe de plus en plus vite ! ... du moins c'est l'impression que j'ai.

Qui dit Janvier dit Voeux de Bonne Année mais aussi de Joyeux Anniversaire pour mon mari puisqu'il est né le 1er Janvier ! Cette année encore, il a eu droit à sa double ration de bises !  

P1270122

 Comme l'an dernier, j'ai inauguré cette nouvelle année avec un état bronchique et donc une nouvelle "cure" de cortisone et d'antibiotiques. 

Le temps a été quasiment au beau fixe. Il y a eu juste un tout petit épisode neigeux qui a à peine saupoudré nos montagnes.

P1270177

Malgré tout, nous n'avons pas fait de balades à cause de l'humidité ambiante mais aussi du verglas qui rend la plupart des pistes impraticables. Pour nous réconforter nous avons fait quelques petits restos. Admirez ce burger fait maison ; c'est quand même autre chose que ce qu'on sert dans les fast-foods (que je ne fréquente plus depuis très longtemps). Quant au goût, c'est simple : c'était une véritable tuerie !

Photo1786

 Ce mois-ci, en plus des quelques croix que vous avez pu voir dans un précédent article, j'ai pas mal lu (quand on connait mon rythme de lecture, je pense pouvoir dire que j'ai accompli un véritable exploit !) : Un Bonheur Que Je Ne Souhaite A Personne de Samul Le Bihan, Astérix et Latraviata (lecture idéale quand on est malade !), Félix et La Source Invisible d'Eric-Emmanuel Schmitt et Les Terres Saintes d'Amanda Sthers.

Nous avons également été au cinéma voir le dernier film de Clint Eastwood, La Mule.

La télé m'a permis de retrouver ma série fétiche : NCIS, ainsi que des redif (dont Alex Hugo) mais aussi trois films que j'aime beaucoup : The Artist, Le Chasseur et La Reine des Glaces, ainsi qu'Eclair de Lune que je n'avais plus vu depuis au moins 20 ans !

 Enfin, il m'est impossible de terminer cette chronique sans avoir une pensée très émue pour notre fidèle Goldie que nous avons tant aimé et qui nous a tant aimé. Son départ brutal nous a plongés dans un état indescriptible et pas un jour ne passe sans que nous pensions à lui et ses compagnons.

goldie 

goldie-04-11-2012

Le 10 Janvier cela a fait 5 ans qu'il est parti au Ciel. 

122478366

 (image du net)

Tous les soirs, je regarde dans notre jardin le Ciel, les Etoiles et la Lune. Le 31 , j'ai photographié ce croissant de lune qui m'a fait penser au sourire du Cheschire Cat. Et si c'était notre Petit Trésor qui nous faisait un p'tit coucou à travers les nuages ?

P1270200

  Je vous souhaite un joli mois de Février.

795de507d94ae1acfead5c1eb5aedf78

Posté par Misti Cat à 19:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 février 2019

Etoile de Noël #2

En ce mois de Janvier, j'ai brodé quelques croix par-ci, par-là.

C'est ainsi que quelques mots inspirants sont venus se poser sur ma toile.

Voilà où en j'en étais en début d'année : 

122359289_o

 

Et voilà, où j'en suis aujourd'hui : 

Photo1796

 

Modèle : Etoile de Noël

Création : Histoires de Lin

Fils utilisés : DMC N° 57 et N°563

couture-broderie-tricot-gif-dentelledelune6

 

(image du net)

 

RDV le mois prochain pour suivre mon avancée !

Posté par Misti Cat à 07:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

01 février 2019

A Dieu Michel

Aujourd'hui avaient lieu les obsèques de Michel legrand qui nous a quittés en fin de semaine dernière.

Sa disparition m'a beaucoup touchée car j'étais très sensible à sa musique, ses mélodies mais aussi à sa belle histoire d'amour avec Macha Méril. Je les trouvais tellement touchants !

Macha Méril avait consacré un de ses livres à leur histoire, sobrement intitulé : Michel et Moi« Je vous ai souvent parlé de mes libertés et de mes prisons. De mes soleils et de mes ombres. De mes fiertés et de mes doutes. De ce qui anime et de ce qui entrave la vie d'une femme de ma génération.
Après toutes ces années, un éblouissement me saisit : la découverte de l'amour. Il porte un nom : Michel Legrand. J'ai soixante-dix-sept ans, il en a quatre-vingt-cinq.
Nous nous étions rencontrés en 1964, et étions tombés amoureux. Mais il était marié, moi sur le point de l'être. Le hasard nous a réunis, cinquante ans plus tard. Et l'amour a explosé, plus fort encore. Comme s'il nous attendait, tapi au fond de nous. Comme si tout ce que j'avais vécu jusqu'ici n'était qu'un apprentissage me permettant de mieux accueillir un si grand événement.
Non, l'amour n'a pas d'âge. Ou peut-être se construit-il encore mieux quand on n'a plus vingt ans. »

Je vous propose un modeste hommage avec quelques vidéos de morceaux qui me plaisent particulièrement.

 Merci Monsieur pour cette oeuvre immense que vous nous laissez.

Je laisse le mot de la fin à votre épouse : "Je ne suis plus tout à fait la même. C'est très étrange car, c'est comme si je commençais une autre vie. Une nouvelle vie qui ressemblera beaucoup à la précédente mais qui sera peut-être encore plus chargée, plus importante"

macha-meril-michel-legrand-2830592-jpg_2464815_980x426

exclu-gala-macha-meril-et-michel-legrand-le-mariage-de-leur-vie

Posté par Misti Cat à 18:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

31 janvier 2019

Tag Mes Maladies Livresques

Je me prête bien volontiers à ce jeu vu aujourd'hui même chez Fondant Grignote.

Maladie n°1 - Refus d'abandonner à la moitié.
Aucun souci de ce côté là ! Si vraiment un livre ne me plaît pas au point que je n'arrive pas à entrer dans l'histoire, au bout de 30 pages je le referme et je passe à autre chose sans problème. Ceci étant, cela m'est arrivé très rarement car je choisis soigneusement mes lectures toujours en fonction de l'humeur du moment.

Maladie n°2 - Acheteur de livres compulsif.
Quand je vais dans un magasin ou que je surfe sur un site, je sais exactement ce que je veux et je m'y tiens ! Mais un petit craquage de temps à autre n'est pas exclu !!!

Maladie n°3 - Amnésie associée à la lecture.
En général, je me souviens très bien de mes lectures. A ma décharge, je ne lis qu'une vingtaine d'ouvrages par an. Je comprends que celles et ceux qui en lisent près de 100 puissent avoir des trous de mémoire !

Maladie n°4 - Tenir un journal de lecture.
Alors là, je crois bien que je bats les records !

Déjà, il y a ce blog où je partage avec vous l'essentiel de mes lectures.

Ensuite, je suis inscrite sur Goodreads (cf colonne à droite) où je note scrupuleusement toutes mes lectures.

Enfin, j'ai un cahier dans lequel j'inscris des brêves sur mes ressentis de lectures et mes passages préférés.

Maladie n°5 - Être rebuté par le battage médiatique.
J'essaie de garder la tête froide. Je me fie davantage aux avis des lecteurs/lectrices et à mon feeling !

Maladie n°6 - Culpabilité associée au temps de lecture.
Si culpabilité il y avait ce serait plutôt de ne pas consacrer autant de temps que je le voudrais à lire !

Maladie n°7 - Prêter des livres que l'on ne nous rend pas.
C'est une règle chez moi, je ne prête rien à cause de déboires survenus dans le passé ... sauf à quelques rares personnes triées sur le volet.

Maladie n°8 - Tendance à lire plutôt qu'à vivre.
La lecture fait partie de mes loisirs au même titre que la broderie, les balades, etc ... Et comme tout loisir, ça passe au second plan derrière les priorités familiales, félines, administratives, etc ...

Maladie n°9 - Être séduit par les nouveaux livres.
Ah c'est sûr que si vous me parlez des prochain Levy, Musso, Flagg, je suis au bord de l'hystérie (j'exagère à peine) !!! Sinon, en général, je patiente jusqu'à la sortie en poche ou j'emprunte à la médiathèque.
 

Maladie n°10 - Submergé par le nombre de livres chez soi.
Il paraît qu'il ya tellement de livres à la maison, qu'il va falloir qu'on pousse les murs pour pouvoir tous les ranger !!! Je pense que vous serez d'accord avec moi sur le fait que mon mari exagère énormément ! Pour répondre plus précisément, depuis qu'il m'a offert une liseuse c'est sûr qu'on a gagné des heures de casse-tête pour savoir où les mettre. Par ailleurs, je fais régulièrement du tri.

Maladie n°11 - Incapacité à retrouver un livre.
Comme toute bordélique qui se respecte, je sais exactement où sont mes affaires (y compris mes livres, donc)  ... à partir du moment où personne d'autre que moi ne se met en tête de les ranger !

Maladie n°12 - Ne pas savoir quels livres emporter en vacances.
Le problème ne se pose plus depuis que notre petit Prosper est diabétique. Comme il faut lui faire une injection d'insuline toutes les 12 heures, nous ne partons jamais plus d'une journée.

Bilan  final : Je pense que de par certains symptômes je suis gravement atteinte mais, tout à fait entre nous, je le vis très  bien et je ne sais pas s'il existe un traitement pour me guérir !!! A ce propos : ai-je vraiment envie de guérir ???

snoopy

(image du net)

Posté par Misti Cat à 19:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


29 janvier 2019

La Mule de Clint Eastwood

4909441

 (image du net)

L'histoire (synopsis)À plus de 80 ans, Earl Stone est aux abois. Il est non seulement fauché et seul, mais son entreprise risque d'être saisie. Il accepte alors un boulot qui – en apparence – ne lui demande que de faire le chauffeur. Sauf que, sans le savoir, il s'est engagé à être passeur de drogue pour un cartel mexicain.

Mon ressenti : Cela ne vous aura certainement pas échappé : La Mule est l'événement cinématographique de ce début d'année déjà parce que c'est LE tout dernier film de Clint Eastwood mais aussi parce que cela faisait 10 ans (depuis Gran Torino) qu'il n'était pas présent des deux côtés de la caméra (réalisateur et acteur principal) ce qui est extraordinaire quand on sait qu'il va fêter en Mai prochain ses 89 ans !

Le grand atout de ce film réside dans son histoire qui est très originale d'autant plus quand on sait qu'elle est tirée d'un fait réel (le personnage principal, Earl Stone, est inspiré par Leo Sharp). Souvent on dit que la réalité dépasse la fiction ; en voici la preuve écrasante ! 

En metteur en scène méticuleux, Clint Eastwood a réuni un casting 4 étoiles réunissant à ses côtés Bradley Cooper, Laurence Fishburne, Andy Garcia, Dianne Wiest. A noter aussi, Alison Eastwood qui joue le rôle de la fille de Earl Sone. Chaque face-à-face entre le père et la fille ont une résonnance très particulière. Comme si Clint Eastwood demandait en quelque sorte pardon à sa fille de ne pas avoir été assez présent ... Certaines scènes sont tellement "puissantes" (émotionnellement parlant) qu'il est évident qu'on sort largement du cadre de la fiction ...

Enfin, j'ai été très sensible au fait que Clint Eastwood se filme sans fard, ni concession  d'aucune sorte. Il a 89 ans, des rides, un visage marqué et creusé, la démarche lente et c'est cette image qu'il donne à  voir dans La Mule. J'y ai vu la marque d'une très grande humilité de la part d'un grand Monsieur du cinéma. Respect.

Avec La Mule, j'ai retrouvé tout le cinéma que j'aime : un film original, touchant, humain (profondément humain) avec malgré tout quelques répliques humouristiques qui font mouche.

Si vous aussi vous êtes sensibles à ces  qualités, courez voir ce film. Vous ne serez pas déçus !

 

Posté par Misti Cat à 19:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Un Bonheur Que Je Ne Souhaite A Personne de Samuel Le Bihan

  felix 

L'histoire (4ème de couverture)«Être heureux, ça s'apprend ?» Laura, jeune mère de deux garçons dont un autiste, se pose cette question le jour où elle comprend qu'elle est en train de passer à côté de sa vie. Forte de son amour inépuisable et de sa détermination face au handicap de son fils, elle a très vite choisi de ne pas subir mais d agir. Seule contre tous, elle va loin, jusqu à basculer dans l'illégalité pour obtenir de menues victoires. Mais ne s'oublie-t-elle pas trop dans cet éprouvant combat qu'elle mène au quotidien ? 

Mon ressenti : "Quelle claque !" Voilà ce que j'ai pensé en refermant ce livre. Un livre que j'aurais lu lors de sa sortie en poche si mon mari n'avait décidé de me l'offrir avant (il est fan de la série Alex Hugo !). Ce roman est un hymne vibrant à l'Amour et à la Vie. Mais pas que. Il y est aussi question des préjugés que nous avons tous fortement ancrés au fond de nous (que celui ou celle qui n'a jamais jugé des parents parce que leur enfant est un peu/beaucoup dissipé lève la main). Du regard que nous portons sur l'autre. De la place de chacun au sein de sa famille et au sein de la société. Une société qui en théorie fait tout pour nous apporter un bien-être élémentaire mais qui en pratique se révèle totalement désarmée. De la souffrance engendrée par tous ces manques de moyens, par toutes ces promesses non tenues. A travers le combat de Laura pour son fils César, se dessine le combat de tant de parents désemparés. Nous assistons non seulement à sa lutte de tous les jours pour que son fils soit intégré dans une société qui visiblement n'accepte pas la différence, mais également à son parcours personnel : elle est toujours révoltée de se sentir jugée jusqu'à ce qu'elle réalise qu'elle aussi dans le passé portait des jugements sur certaines personnes ; cette prise de conscience m'a forcément amenée à me poser des questions et c'est une des grandes qualités de ce roman : nous amener à réfléchir, nous interroger sur nous-même.

J'ai également beaucoup aimé la place occupée par les personnages secondaires qui ne le sont pas tant que ça. Notamment Eric, le papa de César. Je suis persuadée que Samuel Le Bihan a puisé en lui-même pour ce personnage et, si c'est effectivement le cas, c'est tout à son honneur car ce roman est non seulement un bouleversant plaidoyer contre l'exclusion mais aussi un grand cri d'amour pour sa fille.

Bravo Monsieur pour ce roman qui, je l'espère de tout mon coeur, fera bouger les mentalités.

Merci Monsieur pour m'avoir bouleversée à ce point.

Quelques perles

Quand on veut un enfant, on se projette, quand on devient parent, on s'adapte.

Avoir un enfant handicapé, c'est comme entrer dans les ordres. Quelque chose de plus grand que soi prend le contrôle. On ne se pose pas la question de la foi, on est porté par elle. On n'est pas croyant, c'est bien plus que ça: on est déterminé. Combien de montagnes ai-je pu déplacer depuis l'annonce de son diagnostic ?

Etre heureuse, en revanche, ça se transmet et ça fait du bien. Est-ce que j'en suis encore capable ? J'ai souvent le sentiment qu'il y a des gens doués pour ça et que je n'en fais pas partie, qu'il faut un certain talent pour reconnaître ce qui est bon pour soi et savoir se détacher des choses qui encombrent. j'aimerais tellement avoir ce talent. Est-ce qu'on l'attrape à la naissance comme on a l'oreille musicale ? ou est-ce que l'on peut l'apprendre ?

Le mot de la fin

Posté par Misti Cat à 07:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 janvier 2019

J'ai une araignée au plafond !!!

Vous le savez, j'aime TOUS les animaux. Mais, il est vrai que je considère que la place naturelle des insectes est dans le jardin. Cependant quand j'ai vu cette petite araignée sur le point de devenir maman, je l'ai laissée tranquille d'autant plus que les températures extérieures sont en-dessous de 0° ! 

P1270169

 

Cette adorable petite créature est une araignée PHOLQUE PHALANGIDE qui est une araignée typique des maisons.

Et voici la jolie petite colonie que nous avons découverte il y a deux jours au plafond de notre couloir d'entrée : 

P1270172

P1270174

 

J'aime l'araignée et j'aime l'ortie,
Parce qu'on les hait ;
Et que rien n'exauce et que tout châtie
Leur morne souhait ;

Parce qu'elles sont maudites, chétives,
Noirs êtres rampants ;
Parce qu'elles sont les tristes captives
De leur guet-apens ;

Parce qu'elles sont prises dans leur oeuvre ;
Ô sort ! fatals noeuds !
Parce que l'ortie est une couleuvre,
L'araignée un gueux;

Parce qu'elles ont l'ombre des abîmes,
Parce qu'on les fuit,
Parce qu'elles sont toutes deux victimes
De la sombre nuit...

Passants, faites grâce à la plante obscure,
Au pauvre animal.
Plaignez la laideur, plaignez la piqûre,
Oh ! plaignez le mal !

Il n'est rien qui n'ait sa mélancolie ;
Tout veut un baiser.
Dans leur fauve horreur, pour peu qu'on oublie
De les écraser,

Pour peu qu'on leur jette un oeil moins superbe,
Tout bas, loin du jour,
La vilaine bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour !

Victor Hugo

Posté par Misti Cat à 13:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 janvier 2019

Bilan Livresque 2018

ob_ec8f87_2018

 Après mon bilan filmesque, faisons un petit tour d'horizon sur mes lectures de l'an passé.

Cette année, j'ai lu 22 livres soit 5 de moins qu'en 2017 mais 1 de plus qu'en 2016. Bref, je me maintiens !

Pour vous présenter ce bilan, je me suis servie du petit jeu que Delphine a mis en ligne sur les réseaux sociaux. 

Comme d'hab', en cliquant sur les titres des livres écrits en gras et en couleur, vous serez redirigé(e)s vers la chronique appropriée.

1 - Ma première lecture de l'année :
Une Fois Dans Ma Vie de Gilles Legardinier mais comme j'avais commencé ce roman en 2017, on peut dire que ma vraie première lecture de 2018 est T'en Souviens-Tu Mon Anaïs ? et autres nouvelles de Michel Bussi.
 
2 - Le livre le plus bref que j'ai lu :
Il s'agit de deux BD qui ont exactement le même nombre de pages (48) : Boule et Bill Tome 39 (Y a d'la promenade dans l'air) et le dernier Lucky Luke (Un Cowboy A Paris)
 
3 - Le livre le plus dépaysant de l'année :
Petit Pays de Gaël Faye.
 
4 - La plus belle couv de l'année : Impossible de choisir entre ces 3 !

La-femme-qui-ne-vieilliait-pasLe-jardin-de-l-oubliLa-tete-en-friche

5 - Un auteur découvert cette année : Virginie Grimaldi (Chère Mamie) et Michel Bussi (T'en Souviens-Tu, Mon Anaïs ? et autres nouvelles)
 
6 - Le livre dont l'écriture m'a éblouie : La femme Qui Ne Vieillissait Pas. Ah, Grégoire Delacourt et sa petite musique délicieuse ...
 
7 - Le meilleur personnage de l'année : Betty (La Femme Qui Ne Vieillissait Pas de Grégoire Delacourt), Smita, Giulia et Sarah (La Tresse de Laëtitia Colombani) et Germain et Margueritte (La Tête en Friche de Marie-Sabine Roger)
 
8 - Le livre que j'attendais le plus : Une Fille Comme Elle de Marc Levy, La Jeune Fille et la Nuit de Guillaume Musso, La Femme Qui Ne Vieillissait Pas de Grégoire Delacourt, Les Prénoms Epicènes d'Amélie Nothomb, Tu Me Manques et Double Piège d'Harlan Coben.
 
 9 - Le livre le plus déstabilisant : Même En Terre de Thomas Sandoz et Les Loyautés de Delphine de Vigan
  
10 - Le livre le plus inattendu : La Femme Qui Ne Vieillissait Pas de Grégoire Delacourt
 
11 - Le livre que j'ai enfin lu : Petit Pays de Gaël Faye et La Tresse de Laëtitia Colombani
 12 - Mon plus gros pavé : La jeune Fille et La Nuit de Guillaume Musso (440 pages)
 
13 - Le livre le plus émouvant : Cette Nuit, La Mer Est Noire de Florence Arthaud et La Tresse de Laëtitia Colombani.
  
14 - Le livre le plus drôle : sans hésiter Chère Mamie de Virginie Grimaldi. Mais j'ai bien rigolé aussi grâce aux romans suivants : Remède de Cheval - Agatha Raisin #2 de MC Beaton, J'ai Perdu Albert de Didier van Cauwelaert, Journal Intime d'Un Chat Acariâtre 3 de Susie Jouffa.
  
15 - Le livre qui m'a appris plein de choses que je ne savais pas : Petit Pays de Gaël Faye.
  
16 - Le dernier livre de l'année : Lucky Luke - Un Cow-Boy A Paris.
Voilà un  joli bilan à  mon  goût.
Pour cette nouvelle  année, j'espère encore vivre de belles aventures au fil des pages.
Et au vu, des livres qui m'attendent dans ma  bibliothèque et certaines sorties déjà  annoncées, je pense que c'est bien parti pour !

Posté par Misti Cat à 19:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

09 janvier 2019

Bilan Filmesque 2018

cinema-18

(image du net)

2018 a été marquée par une baisse de nos fréquentations des salles obscures. Plusieurs critères sont en jeu, le principal étant que le cinéma de notre village a changé son système de programmation ce qui au vu de nos horaires de boulot ne nous arrange pas vraiment. Ensuite, plus ma Maman prend l'âge (elle va bientôt avoir 85 ans), plus il faut composer avec elle et ses possibilités ... Par conséquent, quand nous allons à Nice, nous privilégions les moments passés avec elle et ce qu'elle se sent de faire (souvent cela au détriment d'une séance de cinéma). C'est ainsi : des films, il y en aura toujours tandis que ma Maman n'est pas éternelle ...

Quoi qu'il en soit, cette année, nous sommes allés 14 fois au cinéma. Ce n'est pas si mal mais c'est bien peu pour la cinéphile que je suis ! Je pourrais vous citer les yeux fermés tous les films que j'aurais tant aimé voir et que j'ai loupés ... Comme ce n'est pas le propos de cette chronique, je vais me concentrer sur ceux que nous avons eu la chance de voir. 

Comme d'hab', en cliquant sur les titres des films écrits en gras vous serez redirigé(e)s vers la chronique approprié.

Ce qui ressort de ce bilan c'est que nous allons voir de plus en plus de comédies : 6 cette année (soit presque 1 film sur 2 !). Il faut dire que entre la morosité ambiante et les actualités de plus en plus pessimistes, ça fait un bien fou de rigoler ne serait-ce que 90 mn ! De plus, je trouve que les metteurs en scène étaient particulièrement inspirés cette année . Pour commencer, j'ai eu la joie de retrouver un de mes acteurs préférés depuis que je suis toute petite à trois reprises, je veux parler de Pierre Richard bien sûr (La Ch'tite Famille de Dany Boon, Madame Mills,Une Voisine Si Parfaite de Sophie Marceau et Les Vieux Fourneaux de Christophe Duthuron) ! Franck Dubosc est lui aussi passé derrière la caméra et nous a offert une belle comédie où l'on rit beaucoup mais pas que ... (Tout le Monde Debout !). J'ai aussi vu une jolie adaptation d'un roman de David Foenkinos (Je Vais Mieux ! de Jean-Pierre Améris). Enfin, nous avons terminé l'année en beauté avec Astérix (Le Secret de la Potion Magique de Louis Clichy et Alexandre Astier) ; la salle était remplie et, même si à la fin ça délire un peu, j'ai beaucoup aimé !

Nous avons aussi vu 5 films d'action et/ou fantastiques : les incontournables et excellents Marvel (Black Panther de Ryan Coogler et Ant Man Et La Guêpe de Peyton Reed), le prequel de Lara Croft (Tomb Raider de Roar Uthaug), le dernier Statham qui était particulièremet effrayant (En Eaux Troubles de Jon Turteltaub) et le deuxième volet des Animaux Fantastiques (Les Crimes de Grindelwald de David Yates).

Nous avons également vu un film qui est présenté comme une comédie romantique mais certaines scènes étaient franchement vulgaires et je ne vois pas du tout ce qu'elles apportent à l'histoire pourtant fort jolie (La Forme de l'Eau de Guillermo del Toro). C'est dommage car j'ai frôlé le coup de coeur.

Enfin, voici mes deux énormes coups de coeur filmesque pour l'année 2018 qui ont été (sans surprise pour les plus fidèles d'entre vous) : 

- Le Pape François - Un Homme de Parole de Wim Wenders

- Mamma Mia ! Here We Go Again de Ol Parker

 

Posté par Misti Cat à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]