C'est avec cette phrase que s'est conclue la consultation de Bouddha Samedi dernier.

Une consultation qui avait pourtant bien commencé  malgré les signes que j'avais décrits, à savoir des vomissement fréquents et une baisse importante de l'alimentation : auscultation et palpation correctes, examen clinique satisfaisant. Le véto était en train de me donner les instructions concernant une série de 5 injections d'anti-vomitifs que je devrai réaliser à la maison quand les résultats de la prise de sang sont tombés : les valeurs de l'urée et de la créatinine étaient tellement élevées que la machine n'a pas pu les calculer !!! Exactement comme l'année dernière ...

D'où cette phrase terrible, car j'avais espoir que cet épisode était loin derrière nous et ne  reviendrait plus jamais : "Ce  sont les reins qui lâchent ; retour à la case départ".

Je suis donc repartie de la clinique toute seule, désemparée, complètement à l'ouest. La seule choses qui me rassure est que notre Trésor est entre les meilleures mains du monde. Ce n'est pas pour rien que je parcours sans sourciller près de 200 km AR pour le consulter ! Ce véto qui auparavant exerçait dans nos montagnes a toujours été là pour nous et à ce  jour, je n'ai pas entendu une seule personne remettre en  cause ou  son diagnostic ou sa manière de procéder (ce qui est loin d'être le cas de son successeur quand il a été obligé de se rapprocher de la ville pour raison familiale). Et nous sommes de plus en plus nombreux à descendre de nos montagnes pour le consulter ; pas plus tard que samedi, nous y étions 3 de la vallée sans nous  être concertés ce qui nous a plutôt amusés  !

Pour  revenir à  mon petit  Bouddha, il paraît qu'il se laisse bien perfuser, il se nourrit un peu,  il ne vomit plus. Les prochains résultats de prise de sang seront décisifs.

J'attends désespérément accrochée à  mon téléphone ...

Et j'espère un nouveau  miracle ...

P1230606